Le Cameroun Camfaith

ACTUALITÉS & ARTICLES


Opération Ninive : La joie du ciel s'obtient sur la terre car, des vies sont sauvées !

254 vues

publié le 17/09/2019 à 22:17


OPÉRATION NINIVE (SATURER LE MONDE AVEC L’ÉVANGILE)

Rapport Mission Garoua du 25 au 02 aout 2019

Par le Pasteur Yomsi Maurice (Tel : 675 17 75 54/697 55 18 98)


 

INTRODUCTION

La mission a été planifiée l’année dernière avec un de nos amis missionnaires qui vit à Garoua. Après avoir fait 30 heures sur nos routes entretenues comme nous le savons, pour ne pas dire si enclavées, nous sommes arrivés à Garoua où une bonne partie de l’équipe nous attendait, c’était très tard dans la nuit de lundi.

La première des choses constatées, était le changement des lieux de nos projections. Prévues initialement à Bokkle et kysmatari, deux villages de Garoua, l’autorisation du Sous-Préfet que je lisais nous accordait la grâce d’opérer uniquement à Ngalbidje.

En effet, les évènements qui ont précédé la semaine d’avant notre arrivée ont motivé les frères à demander l’autorisation pour ce quartier de Garoua.  Une semaine avant notre arrivée, un enfant a été égorgé par une équipe de personnes agissant pour le compte d’un trafiquant d’organes humains. Nous vous épargnons des détails.

Le quartier étant consterné par cet acte odieux, les frères y ont trouvé une occasion d’y apporter l’évangile, surtout au regard de leur hostilité à l’évangile. Nous avons ainsi compris que c’était le cri de la Macédoine. Nous devrions alors faire là plusieurs projections dans divers lieux dans ce quartier, en commençant ce même mardi.

 

  1. Le premier jour à Ngalbidje

Alors qu’une partie de l’équipe était sur le chemin pour nous rejoindre, nous nous sommes organisés avec ceux qui étaient déjà sur place. Nous devrions nous installer à 17h30 et lancer à 18H00 comme d’habitude. Alors que certains étaient partis en ville pour faire les achats (carburant, piles, huile..), nous avons pris une moto pour le lieu de la campagne. Sur le chemin, la pluie nous a imposé de nous abriter.

Après plus d’une heure, elle a cessé (nous croyons grâce à la prière de nos intercesseurs). Heureux de continuer notre chemin alors qu’il était déjà 18h30, nous avons buté sur un autre obstacle. Notre moto a choisi de ne plus démarrer. C’était la consternation. Nous avons tout fait sans succès. Ayant appelé nos frères qui étaient allés faire les achats, ces derniers aussi étaient bloqués, ils ne parvenaient pas à trouver les motos pour les amener au lieu de la campagne.

C’est là que nous avons compris que ce n’était plus possible de réaliser notre projection ce jour. Cela a été très frustrant, mais nous avons été consolés par de nombreux frères qui prient pour nous. Gloire à Dieu pour ces Aarons et Hurs que Dieu nous a donnés.

  1. Jour deux à Ngalbidje

Après avoir passé de bons moments à prier et à planifier avec l’équipe,

 

Nous nous sommes levés pour aller au lieu de la projection. Le ciel s’est subitement  obscurci, et la trouille nous a tous envahis. Le Seigneur devait-il permettre que nous manquions encore à ce rendez-vous évangélique à cause de cette pluie ? Nous avons imploré une fois encore le Seigneur, le suppliant de nous accorder la grâce d’avoir l’occasion de témoigner de la mort et de la résurrection de Jésus Christ dans ce quartier.

Après quelque temps, nous  avons reçu l’exaucement à nos prières.  La pluie a totalement baisé. Quelques gouttes tombaient. C’est ainsi que nous avons jugé bon de mettre nos appareils sous l’abri sous une hutte que le Seigneur avait préparé longtemps d’avance.

 

Nous n’étions vraiment pas très sûrs que plusieurs personnes viendraient, au regard des conditions climatiques défavorables.  Le Seigneur nous a surpris. Plusieurs personnes sont venues, que ce soit du côté de la hutte

ou de l’autre côté de l’écran, sans compter ceux qui s’étaient cachés dans l’ombre.

Après la prédication,

 plusieurs se sont manifestés comme ayant fait la prière de repentance.

 

À la fin, une femme appelée Rabiatou une footballeuse, s’est approchée de nous pour nous parler de son état de péché, et son désir d’être libérée. Nous lui avons dit que Jésus est le seul qui peut l’aider (elle a participé à toutes nos projections). Prions pour elle.

 

  1. JOUR TROIS

Nous avons commencé avec les portes à portes

Quelques-uns se sont engagés à suivre le Seigneur

Le soir beaucoup de personnes étaient là des deux côtés de l’écran

 

 

Après la prédication

Plusieurs se sont engagés à croire au Seigneur Jésus christ

 

 

  1. JOUR QUATRE

Nous avons choisi de passer le temps avec le pasteur qui devrait s’occuper des âmes après notre mission. Nous avons trouvé plusieurs choses pastorales à traiter avec lui.  Le soir après avoir installé,

Plusieurs personnes étaient là plus que la veille.

 

 

Plusieurs se sont cachés dans les ténèbres pour ne pas se faire filmer. Après la prédication

Plusieurs sont venues à Christ

 

 

  1. DERNIER JOUR A NGALBIDJE

Tout a commencé avec l’évangélisation dans au jardin public de Garoua. L’équipe étant complète,

Nous nous sommes lancés,

 

 

Le soir, nous avons installé à l’heure et une multitude de personnes étaient là des deux côtés de l’écran

 

 

Après la prédication

Plusieurs sont venues à Christ

 

Nous les avons tous recommandés au pasteur Lazard, qui était en train de s’implanter dans ce quartier.

 

CONCLUSION

Nous devrions normalement aller à Maroua pour une mission après celle-ci, mais mes obligations pastorales ne nous ont pas permis de continuer. Nous avons promis d’y aller l’année prochaine si le Seigneur n’est pas de retour.

Le Seigneur Jésus a dit  « la moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. » Luc10 :2.

Nous avons, sur le terrain, vu effectivement que cette parole est vraie. Même les musulmans étaient disposés à écouter le message du salut. Je crois que nous devons faire usage de toutes les opportunités que le Seigneur nous offre pour annoncer la bonne nouvelle à toute la création.

Le Seigneur nous a tous utilisés, vous qui nous avez soutenus de quelque manière que ce soit pour que l’évangile soit annoncé à Ngalbidje. Que le Seigneur se souvienne de nous.

Nous serons très heureux de vous savoir avec nous à Malu, notre prochaine mission à la troisième semaine de Septembre.

Que le Seigneur reçoive toute la gloire pour les résultats très encourageants obtenus dans cette mission.

Shalom.

 


Pour camfaith, Pasteur Yomsi Maurice

 

 

 





DERNIÈRES DÉPÊCHES

Voir d'autres...

Nous Suivre...

image image image

Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

Matthieu 6:33 LSG

CAMFAITH TV