Le Cameroun Camfaith

ACTUALITÉS & ARTICLES


L'intense parcours pour l'évangile - Opération Ninive

481 vues

publié le 10/08/2020 à 19:13


Opération Ninive (Saturer le monde avec l’Evangile)

Rapport de Mission Ndogbaguengue, Juillet 2020

Par le Pasteur Yomsi Maurice. Tel : +237 675 177 554/ 697 551 898



 

Introduction

Il est certainement clair pour ceux qui reçoivent régulièrement les rapports de nos missions que la souffrance est inhérente à la mission. Cela est d’autant plus vrai pour nous qui sommes envoyés dans le champ de mission. S’il est une évidence  que la souffrance fait intimement partie de la mission, le type et le genre que nous devons endurer chaque fois demeure singulière.

A. D’épreuves en épreuves

Tout a commencé la veille de notre départ. Poussé par une compassion, nous avons été arnaqués de 80.000 frs. Le soir, voulant essayer nos appareils pour voir ceux qui fonctionnent avant de voyager, le premier groupe électrogène a fonctionné pendant près de 15 minutes puis s’est arrêté. Le second groupe quant à lui n’a fonctionné qu’une ou deux minutes et lui aussi s’est arrêté.

Nous étions consternés. Nous avons renvoyé notre voyage pour le lendemain, le temps pour nous de régler ces problèmes. Le soir, l’un des groupes électrogène était prêt. En voulant partir le lendemain, nous avons, comme dans nos habitudes, voulu encore essayer tous nos appareils. Le groupe électrogène qui la veille a été réparé ne fonctionnait plus. Le nouveau vidéoprojecteur que nous avons acheté lui aussi a arrêté de fonctionner.

Nous sommes allés acheter un autre groupe électrogène. Celui-là fonctionnait à merveille. Nous avons essayé avec le deuxième vidéoprojecteur, tout allait très bien.

 

B. Le village Ndogbaguengue

Ndogbagungue est un village situé dans le département du Nkam.

 

 Les voitures y circulent principalement pendant la saison sèche. En juillet, la route est impraticable. Même les véhicules forts ne parviennent pas à s’en sortir.

 Nous avons donc décidé de partir en motos. Même en moto, nous avons foncé dans la boue.

 Par la grâce de Dieu nous sommes arrivés à Ndogbagengue vers 20 heures.

Nous n’avons même pas voulu laver la boue qui était sur nous. Plusieurs personnes nous attendaient. En les voyant nous étions dans la joie. Vite nous avons installé. Le groupe électrogène fonctionnait très bien. Le gros souci a été celui du vidéoprojecteur qui a dû subir les secousses. Il n’a pas fonctionné.

Jamais nous ne nous sommes trouvés si triste. Nous avons tout fait ; mais il est resté sans réponse favorable, malgré tous les efforts fournis. Je puis confesser que je ne me suis pas remis de cette profonde tristesse jusqu’à la fin de la mission.  Plusieurs personnes voyant la pane sont parties. Nous sommes restés avec une poignée qui était là pendant tout notre séjour, venant voir les projections sur notre ordinateur portable.

C. L’action missionnaire à Ndogbagengue

Le Seigneur nous a offerts une belle maison où nous avons passé tout notre séjour.

Les populations n’ayant que deux principales activités : la chasse et l’agriculture, nous n’avons pas pu faire les portes à portes. Le soir, nous avions entre 9 et 15 personnes qui assistaient à nos projections.

  1. Le premier jour

 Avec le vidéo projecteur qui nous a lâchés au moment où nous nous attendions le moins, nous avons malgré la tristesse, prêché sur le thème « faire face aux géants de sa vie », en mettant l’accent sur le géant du péché, que Jésus a vaincu à la croix. Celui qui croit en lui reçoit la victoire sur ce géant donc le but est de nous empêcher de nous épanouir sur la terre et de nous détruire en nous envoyant en enfer. Pourtant celui qui croit en Jésus reçoit non seulement la victoire sur ce géant, mais surtout la vie éternelle.

Nous avons vu ces hommes et femmes prier pour que le Seigneur vienne dans leur vie pour leur donner la victoire sur le géant du péché.

Ce jour étant arrivé tard et n’ayant pas pu charger notre appareil photos, nous n’avons pas pu prendre de photos. Néanmoins, ces réponses favorables à l’évangile nous ont tellement encouragés.

 

  1. Le deuxième jour

Le deuxième jour, plusieurs personnes ont assisté à notre projection.

Nous avons parlé du « courage ».

 

Plusieurs personnes livrent leurs vies au faux courage : le courage de voler, de mentir… mais Dieu nous interpelle à avoir le vrai courage, celui d’être capable de dire non au péché. Ce courage est un don qui vient uniquement par la foi en Jésus Christ, car la nature du péché en nous nous ne peut nous aider dans ce sens.

Après la prédication, nous avons laissé un temps à chacun d’eux de décider quel type de courage voulait-il s’identifier, tout en les encourageant à rechercher le vrai courage, celui de dire non au péché en croyant en Jésus Christ.

Une fois de plus, le calme et le sérieux que nous leur avons vu manifesté pendant la prière nous pousse à croire que plusieurs se sont engagés dans le bon chemin.

  1. Le troisième jour

Le troisième jour a été notre dernier jour pour deux raisons fondamentales. La première  était l’état de santé du Pasteur Maurice qui se dégradait de plus en plus à cause de la dysenterie commencée le même jour où nous sommes arrivés, la deuxième étant la réunion des pasteurs à laquelle il devait assister.

Nous avons prêché sur le thème de « la possibilité de changer ».

Nous leur avons dit qu’il était possible de changer, d’une vie de péché à une vie qui honore Dieu. Jésus étant la clé d’un tel changement, celui qui l’acceptait par la repentance dans son cœur, recevait par lui le Saint Esprit qui procure en l’homme la capacité de changer en une créature nouvelle.

Nous leur avons laissé prier, et s’ils voulaient changer, d’inviter Jésus les aider apporter ce changement.

Là encore leur temps de prière a été encourageant pour nous.

 

D. Leçons à tirer

1. Nous devons être prêts à sacrifier au tant de moyens pour le salut d’une seule âme

2. Nous ne devons jamais nous décourager face aux difficultés liées à l’action missionnaire

3. Nous devons continuer à accomplir notre tâche qui est d’annoncer la Bonne Nouvelle jusqu’aux confins de la terre

4. Nous ne devons pas nous laisser impressionner, ni par la situation de la pandémie, ni par la saison des pluies

5. Nous devons avancer en changeant des stratégies pourvu que l’évangile est prêché

6. c’est une grâce de souffrir dans le champ de mission

 

E. Sujets de Prière

  • Prions que le Seigneur nous bénisse avec un vidéoprojecteur (les nôtres sont totalement irrécupérables)
  • Prions que le Seigneur bénisse d’avantage tous nos partenaires
  • Prions que le Seigneur soutienne nos partenaires qui sont incapables de nous soutenir à cause du Covid19 
  • Prions que le Seigneur nous bénisse avec une bonne santé
  • Prions que le zèle de l’évangile ne cesse de croitre en nous
  • Prions que l’amour et la passion pour Dieu soient abondants dans nos cœurs.

 

Conclusion

Nous sommes heureux de travailler avec le Seigneur dans sa vigne. Nous sommes fièrs d’expérimenter ce que nos prédécesseurs, les apôtres ont vécu en leur temps, même si c’est dans une fine mesure.

L’essentiel ce sont ces hommes et femmes qui ont écouté la bonne nouvelle et ceux qui se sont engagés à suivre notre Rédempteur.

Tout ce travail que nous abattons est la conjugaison de tous nos efforts mis ensemble. C’est grâce à votre soutien, matériel, financier, et surtout spirituel, que nous sommes parvenus à réaliser ce qui a été fait dans ce village.

Que le Seigneur reçoive toute la gloire.

 

 

 

 

 

 





DERNIÈRES DÉPÊCHES

Voir d'autres...

Nous Suivre...

image image image

Ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu.

Hébreux 12:2 LSG

CAMFAITH TV