Le Cameroun Camfaith

Peut-on parler de réveil spirituel au Cameroun ?

Pour essayer de trouver une réponse à cette question sujet à débat dans plusieurs milieux, Camfaith s'est rapproché de l'Apôtre Dieudonné ABOGO.
l'Apôtre Dieudonné ABOGO est le président de la Coordination des Eglises Pentecôtistes et de Réveil qui existe maintenant depuis une décennie.

Dans le cas du Cameroun, avec ce qu'on sait, est ce qu'on peut parler du réveil ?

Apôtre D.A : Oui certainement il ya réveil, Il ya réveil au Cameroun même s'il n'est pas encore à la dimension d'embraser parce que le phénomène de réveil c'est l'embrasement total et généralisé. Tout au début vraiment, ce réveil n'a pas atteint son apogée à cause des difficultés du passé. Il ya réveil dans cette nation parce que l'évangile transforme les familles, les tribus mais nous avons besoin de l'effet d'embrasement, nous attendons cela et nous croyons que nous sommes dans la génération et dans la saison de cet embrasement et c'est pourquoi il ya des points que beaucoup ne saisissent pas encore mais le Seigneur bâtit son église et je crois que bientôt nous vivrons des moments extraordinaires dans cette nation comme je l'ai vu dans plusieurs nations où j'ai pu arriver et admirer l'effet d'embrasement.

Quand vous parlez d'embrasement est ce qu'on peut s'attendre à un réveil de puissance ou un réveil de la Parole ?

Apôtre D.A : Un réveil de la spiritualité où vous voyez des hommes fermer leurs boutiques parce qu'il ya 06 mois d'affilée d'évangélisation et du salut des âmes qui leur importera plus que de l'argent. Vous verrez des personnes et surtout des universitaires, des étudiants, des diplômés des grandes écoles qui aimeraient vraiment devenir missionnaire que d'être directeur d'une société publique ou privée.

Comment se préparer pour un tel réveil ?

Apôtre D.A : C'est beaucoup plus par la prière et l'obéissance à la Parole de Dieu. Il n'ya pas une autre issue pour de tels réveils, il faut absolument l'obéissance à la Parole de Dieu, revenir, rechercher absolument le Dieu démontré dans la bible, le rechercher par l'obéissance, l'obéissance et la prière, les deux éléments mélangés vont booster un réveil extraordinaire dans cette nation.

On a vu ces dernières années une croissance de beaucoup d'églises, d'autres ont parlé de prolifération, mais nous préférons employer le terme moins péjoratif de multiplication qui semble plus noble. Au regard de l'histoire de l'évangile au Cameroun, est ce qu'on peut considérer cela comme un échec ou une réussite pour le cas de l'église au Cameroun ?

Apôtre D.A : Pour le cas général de l'église au Cameroun, ma réponse est proportionnée. Pour l'église on parlerait d'un certain échec dans le sens que l'église a combattu l'église et ce qui fait que, nous n'avons pas compris notre responsabilité. J'aimerais avoir à côté de moi un mauvais chrétien, si on peut le dire ainsi que d'avoir à mes côtés quelqu'un qui ne croit pas au Christ mais qui croit aux divinités, un animiste. L'église est combattue et ce n'est pas d'aujourd'hui, depuis les siècles passées, l'église s'est toujours combattue elle même et tel a été le cas au Cameroun, ce qui n'a pas permis une très grande avancée évangélique. Mais si nous aurions pu profiter des grâces les uns des autres, nous sommes le corps de Christ chacun pour sa part, mais l'église quand elle est arrivée au Cameroun, il ya eu plus de combats les uns contre les autres et cela a freiné son avancée dans cette nation. Mais je ne parlerai pas d'échec total parce qu'au Cameroun, il ya plusieurs langues, plusieurs tribus qui seront présentés au rendez vous des Saints.

On fait souvent le reproche à l'église de ne pas avoir de porte parole, de personnes qui parlent pour l'église, je voudrais savoir ce qu'il en est au niveau de la coordination. Il ya plusieurs autres associations qui naissent en marge de la coordination, ce qui fait des fortes différences, comment gérez vous ce reproche et comment comptez vous faire en tant que Président de la coordination des églises pentecôtistes et de réveil ?

Apôtre D.A : Je suis personnellement interpellé par rapport à cette situation de maturité je dirai, qui manque. Ce n'est pas avoir plusieurs fronts qui est un problème parce que, l'unité c'est dans la diversité, mais nous devons être sages, même si vous pensez ne pas être de la coordination et que vous formiez un autre groupe qui s'appellerait « la communion » ou quoi que ce soit, le problème c'est que ce ne soit pas des groupes qui soient des adversaires mais qui se complètent et éviter cet esprit de concurrence, de critique, de dénigrement, c'est ca qui est mauvais. Ce combat d'adversité qu'il ya  entre tous ces groupements, c'est ca qui est malheureux, mais au sein de ces groupements, nous devrions reconnaître les ministères, cela ne remplace pas l'église, le corps de Christ, nous sommes un, nous devons donc nous aimer et nous soutenir.

Parlant d'une même voix, je parlerai de reconnaître les ministères, reconnaître la grâce que Dieu a donné à l'autre frère, qu'il soit moins âgé ou plus âgé que nous, reconnaître la grâce, pas lui mais la grâce, et je crois que si nous revenons à ce point de reconnaître la grâce, Dieu se révèlerait davantage puissamment au milieu de nous. Mais je redis encore tout ca par rapport à l'action qui arrive bientôt qui va réellement s'estamper et nous reviendrons dans le vrai message de la parole de Dieu.

Merci beaucoup Apôtre Dieudonné ABOGO, de nous avoir reçu dans le cadre de cet entretien…

Apôtre D.A : Je vous en prie, c'est moi qui vous remercie.


DERNIÈRES DÉPÊCHES

Voir d'autres...

Nous Suivre...

image image image

Ne crains rien, car je suis avec toi; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante.

Esaïe 41:10 LSG

CAMFAITH TV