Le Cameroun Camfaith

La Nouvelle Naissance


Serviteur Vincent FANGANG

publié le 07/12/2010

La Nouvelle Naissance

Serviteur Vincent FANGANG

publié le 07/12/2010

 La nouvelle Naissance

Introduction

Dans la vie de tout homme, deux choses sont absolument inévitables.

La première est la mort (2 sam 14:14).
Aucun homme n’est excepté :
Ni le sage ou l’insensé (Ecclésiaste 2:16),
Ni le riche ou le pauvre (Luc 16:19-31),
Encore moins le petit ou le grand (Apo 20:12).

Tout homme né dans ce monde devra un jour le quitter et ceci par la mort. Cette évidence est du moins reconnue des plus grands athées.
La seconde est le jugement à venir (Hébreux 9:27)

Beaucoup ont de la peine à reconnaître cette autre évidence, néanmoins, la réalité demeure et chacun  devra un jour l’affronter. La mort est comme une porte qui nous permet d’accéder à un «monde» et la première réalité qui caractérise cet «monde» c’est le jugement (il existe deux) permettant de définir le lieu ou chacun passera son éternité : en enfer avec le diable et ses anges ou dans la présence éternelle et glorieuse de Christ. Le propriétaire de cet «monde» ; Dieu le Tout–Puissant et l’Omniscient nous révèle au travers de sa parole, la Bible qu’il s’y trouve un jugement. (Romains 14:12)

De quoi se préparer ! (Amos 4:12)

Celle absolument essentielle est :
La nouvelle naissance (Jean3:7)

C’est la réalité des deux premières qui la rend absolument essentielle.

Jésus parla pour la première foi de ce sujet à un homme moral, religieux, droit,  cultivé, respecté, quelqu'un qui jeûnait deux fois la semaine, qui offrait à Dieu le dixième de tout son revenu (salaire, récolte, commerce), quelqu'un qui donnait l'aumône à ces pauvres mendiants assis au bord de la rue. 
C'était un homme de prière (Luc 18:11-12), il s'appelait Nicodème (Jean 3:1-10).

Beaucoup aujourd'hui disent pour se justifier «je ne suis pas pire que les autres», mais on pouvait dire de Nicodème un «modèle pour les autres», pourtant Jésus lui dit malgré tout ce qu'il était qu'à moins denaître nouveau, il ne pouvait pas voir, encore moins entrer dans le royaume de Dieu. C'est ce même Jésus qui plus tard s'adressa en disant à un brigand, un malfaiteur quelqu'un qui avait passé sa vie à commettre des crimes : «aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis» (Luc 23:43).

Absurdité ?

Loin de là ! Car il y a là une sagesse à observer et c'est ce que vous découvrirez tout au long de cet enseignement.

1. Définition

  • La nouvelle naissance est une naissance spirituelle qui vient de Dieu et donne à l'homme le pouvoir de devenir enfant de Dieu.
  • C'est le miracle par lequel l'homme reçoit une nature spirituelle et divine lui permettant de voir le royaume de Dieu et d'y entrer.
  • C'est encore la régénération ou conversion.
  • La vie chrétienne est impossible sans la nouvelle naissance et ne commence que par elle. (Jean 3:3-5)

Elle est comparable à un demi-tour sur soi même; c’est un changement de direction.

       

 2. Importance

   La nouvelle naissance a  plusieurs  buts visés entre autres:

  • Elle nous réconcilie avec Dieu en établissant la paix entre Dieu et nous.  (Éphésiens 2:16; 2 cor 5:18)

La bible affirme que tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. Par ailleurs elle déclare que les yeux de Dieu sont trop purs pour voir le péché. Le verdict est donc clair, étant coupable nous devons  aller en «prison» c'est-à-dire en enfer et ceci après la vie. Alors la nouvelle naissance établit la paix entre un homme pécheur et Dieu Saint et juste.

  • Elle nous permet d’échapper au jugement de Dieu. (Jean 5:24)

Hébreux 9:27 affirme qu’il est réservé aux hommes de mourir une seule fois après quoi vient le jugement. Ayant été réconcilié avec Dieu, nous n’avons plus à subir un quelconque jugement.

  • Elle nous donne le droit et le pouvoir faisant de nous des enfants de Dieu. (Jean 1:12)

Sans la nouvelle naissance, nous sommes considérés comme des «créatures de Dieu», mais par elle, nous devenons ses enfants, alors Dieu s’intéresse à nous d’une manière particulière, il agit efficacement dans notre vie de tous les jours et manifeste ses projets et plans pour notre vie qui d’ailleurs sont les meilleurs (Jérémie 29:11). Dieu agit désormais envers nous comme un père envers son enfant.

  • Elle nous donne le droit de voir et d’entrer dans le royaume de Dieu. (Jean 3:3-5)

Dieu est saint et n’accepte aucun pécheur en sa présence, l’homme est par contre pécheur et charnel. D’autre part, le royaume de Dieu est spirituel car «Dieu est Esprit» (Jean 4:24); de même que nous entrons dans ce monde par une naissance charnelle qui nous communique une nature charnelle nous permettant de vivre dans ce monde, pareillement, pour entrer dans le monde de Dieu, il nous faut une naissance spirituelle qui nous communique une nature spirituelle ou divine permettant d’entrer et de vivre dans le monde de Dieu.

  •  Elle nous permet d’obtenir la vie éternelle. (Jean 3:16)

Dans le royaume de Dieu, la vie est éternelle, c’est un royaume ou la mort est vaincue et n’existe plus  (1 cor 15:26, Apo 21:4).
Pour tous ceux qui y entreront (et ceci par la nouvelle naissance), ils y vivront éternellement.

3. Condition   (Jean 1: 12-13)

La nouvelle naissance n’est pas:

  • Du sang ;  ex: Né des parents chrétiens ne nous rend pas enfant de Dieu car «chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même» (Romains 14: 12);
  • De la volonté de la chair ; ex: les efforts personnels les plus louables sont inutiles. (Éphésiens 2: 9);
  • De la volonté de l’homme ex: aucun rite ou cérémonies religieuses ne peuvent faire de nous des enfants de Dieu;
  •   Un changement physique. (jean 3:4).

La nouvelle naissance vient de Dieu seul (né d’en haut ou de Dieu), elle est conditionnée par notre décision, notre engagement, notre acceptation de Jésus–Christ dans notre vie comme Sauveur et Seigneur.

4. Comment naître de nouveau?

 Ses Étapes:
Elle se fait en trois (03) étapes principales et Dieu est au centre.
Revenons à notre schéma précédent :

La nouvelle naissance se situe entre notre vie mondaine d’autrefois sans Dieu et notre vie chrétienne d’à présent avec Dieu, c’est un demi-tour sur soi même marqué par trois phases dont nous étudierons, c’est le Saint–Esprit qui est au centre de ces phases, mais chacune des personnes de la trinité y intervient.

Phase 1 :
Après avoir entendu ou lu la parole de Dieu, le Saint- Esprit produit dans notre cœur la conviction de péché laquelle aboutit à la repentance elle même marquée par trois points essentiels: admettre son péché,confesser son péché et renoncer à son péché. La courbe de 1 à 2 montre les efforts que nous faisons pour plaire à Dieu mais malgré cela, nous demeurons toujours loin de Dieu.

Phase 2 :
Le Saint-Esprit révèle l’amour de Dieu qui a pourvu au salut de l’homme (Jean 3:16) ce qui aboutit à la foi ou acceptation de Jésus-Christcomme sauveur. La courbe de 2 à 3 montre les premiers pas qui souvent paraissent difficiles à cause des désirs de notre ancienne nature voulant nous entraîner toujours dans le péché.

Phase 3 :
Du moment où l’homme accepte Jésus-Christ comme sauveur, le Saint-Esprit accentue son travail. Les deux premières phases (repentance et foi) dépendent de l’homme, mais cette troisième phase dépend uniquement de Dieu :

  • Dieu te donne le pouvoir de devenir enfant de Dieu, par ailleurs la vie éternelle.
  • Dieu te scelle du Saint-Esprit pour demeurer éternellement en toi. (Éphésiens 1:13; Jean 14:16)
  • Dieu t’équipe pour pouvoir vivre  une vie chrétienne victorieuse. (2 pierres 1:3)

Toutes ces trois phases se retrouvent en Jean 1: 12:

1. A tous ceux qui l’ont reçue (phase 1)

Quand nous recevons la lumière, elle nous éclaire (Jean 1:9), nous révèle ainsi notre péché et nous sommes amenés (si nous ne nous endurcissons pas) à la repentance.

2.  A ceux qui croient en son nom (phase 2)

Amenés à la repentance, nous découvrons Jésus « la lumière» comme celui dont nous avons besoin comme Sauveur, c’est alors que nous croyons en lui ou l’acceptons: c’est la  foi.

3.  Elle leur a donné le pouvoir (phase 3)

Ceci est l’œuvre unique et souveraine de Dieu qui suit  directement les deux premières étapes, nous sommes équipés pour vivre la vie chrétienne (2 pierre 1:3-4) et le but de la nouvelle naissance est pleinement accompli en nous.

Exemple:

Nous aurons dans cette partie, l’occasion d’étudier deux cas de nouvelle naissance à savoir celui de Nicodème et celui du brigand crucifié avec Christ:

A. Nicodème (Jean 3:1-10)

1  Mais il y eut un homme d’entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs,
2  qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es  un docteur venu de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui.
3  Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.
4  Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître?
5  Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d ‘eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit.
7 Ne t’étonne pas que je t’aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau.
8 Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit.
9  Nicodème lui dit: Comment cela peut-il se faire?
10  Jésus lui répondit: Tu es le docteur d’Israël, et tu ne sais pas ces choses!

C’est dans ce texte que le Seigneur Jésus évoqua pour la première fois le terme «naître de nouveau» pour signifier la nouvelle naissance.

Qui était Nicodème?
Du verset 1 Nicodème est défini comme pharisien et chef des juifs, au verset 10, Jésus l'appelle docteur d’Israël. En tant que pharisien, Nicodème était un responsable religieux, homme juste et craignant Dieu, donnant à Dieu le dixième de tout son revenu, homme de jeûne et prière (Luc 18:11-12), homme moral et droit, respectant scrupuleusement la loi de Dieu telle que Dieu l'avait donné à Moise.

Jésus lui dit qu’il fallait passer plutôt par la nouvelle naissance pour pouvoir voir et entrer au ciel (verset 3,5). Ce que Dieu demande ce n’est ni nos bonnes œuvres, ni nos richesses mais notre cœur.

Nicodème était venu rencontrer Jésus de nuit (en cachette par crainte de ses frères pharisiens), il s’était mis à l’admirer (verset 2), mais Jésus l’interrompit (verset 3) comme pour dire qu’il n’avait pas besoin des louanges venant de ceux qui ne lui avaient pas encore donné leur cœur ou encore comme pour dire à Nicodème que malgré son titre et ses responsabilités religieuses, il n’était pas encore lui-même prêt pour le ciel. Pourtant c’est ce Nicodème qui chaque sabbat dans le temple, enseignait au peuple la voie du ciel.

Peut-être vous aussi vous êtes religieux, droit et juste. La question se pose: irez-vous au ciel ?

(Verset 4), Nicodème ne comprit pas Jésus alors, Jésus s'explique (verset 5) :«En vérité, en vérité, je te le dit, si un homme ne naît d’eau et d’esprit, il ne peut entrer dans  le royaume de Dieu.»

Il est rappeler que l’eau donc il est question ici n’a rien à voir avec le baptême, l’eau symbolise plutôt l’œuvre de l’Esprit en l’homme au moment de la nouvelle naissance (voir Jean 7: 37-39).

Au verset 6, nous comprenons que cette nouvelle naissance est spirituelle, elle a lieu dans le monde de Dieu c’est pourquoi nous sommes appelés enfant de Dieu.
Le verset 7 nous rappelle que c’est une nécessité absolue. Nicodème ayant enfin comprit Jésus, posa la question: «comment cela peut-il se faire?» (Verset 9) et Jésus le lui montra dans la suite de l’entretien et il y obéit et il fut né de nouveau, il devint disciple du Christ.

Et vous avez-vous obéit et êtes vous disciple de Christ?

B.  Le brigand crucifié avec Christ (Luc 23:39-43)

39  L’un des malfaiteurs crucifiés l’injuriait, disant: N’es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous!
40  Mais l’autre le reprenait, et disait: Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation?
41  Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes; mais celui-ci n’a rien fait de mal.
42  Et il dit à Jésus: Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne.
43  Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.

 

 De toute l'histoire des rapports de Dieu avec l'homme, il n'y a pas de plus révélatrice de l'amour infini de Dieu pour le pécheur que celle-ci.
C'est l'histoire de ce malfaiteur agonisant lui aussi cloué sur la croix à côté de Jésus. Par cette histoire, nous comprenons que la grâce de Dieu peut atteindre le pire des pécheurs. Car Dieu aime le pécheur, et ce qu'il déteste c'est le péché, et dans son amour, il apporte à l'homme la solution au péché.

Ils étaient en fait deux brigands cloués l'un à la gauche, l'autre à la droite de Jésus à la seule différence qu'ils s'y trouvaient à cause de leurs crimes pourtant, Jésus mourait en innocent en fait pour toi et moi.

Dans ce texte, il nous est dit qu'un des malfaiteurs injuriait le Christ et que l'autre le reprenait. En Matthieu au chapitre 27 et au verset 44, il nous est révélé que les deux brigands l'insultaient aussi, il est donc vraisemblable que le deuxième brigand se fut  repentit d'avoir injurié Christ et maintenant, il reprenait son frère. La fin de cette histoire montre que l'un fut sauvé, reçu la promesse d'être au paradis donc il était né de nouveau; d'ancien brigand qu'il était, il était devenu enfant de Dieu.
Comment cela ?

Il reconnut et confessa son péché :
«Nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes.» V41
Et il y renonça aussi étant donné qu’il reprenait son frère disant «ne crains tu pas Dieu …» (verset 40)
Lorsque dans votre vie vous découvrez de plus en plus votre état de péché et votre incapacité de vous sauver de vous-même, c'est une preuve que Dieu veut vous en délivrer car l'une des grandes choses que Dieu désire c'est que l'homme reconnaisse son péché et son incapacité à se sauver par ses efforts. Ce malfaiteur avait reconnu son péché et vous l’avez-vous fait ?

Si vous l’avez fait, c’est un pas, il y a un deuxième:
Inviter ou recevoir Jésus dans sa vie :
«Souviens-toi de moi …» (verset 42).

Devant notre incapacité à fuir le péché, nous invitons Jésus qui vient dès lors en nous et nous délivre de la condamnation du péché, désormais, le péché ne domine plus sur nous.

Avez-vous invité Jésus Christ dans votre vie ?

Le dernier pas c’est Dieu qui le fait et cela aussitôt que nous invitons Jésus dans notre vie :
«Aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis» (verset 43)
L’un des buts de la nouvelle naissance est que nous puissions un jour (après la mort) entrer dans le paradis de Dieu : c’est la vie éternelle qui commence ici-bas par une vie nouvelle loin du péché.
Contrairement à ce que beaucoup pensent aujourd’hui, il est à signaler que ce brigand ne fut pas sauvé en allant à l’église, il ne fut pas sauvé en se baptisant, ni en faisant du bien, bien au contraire, c’était un homme de crimes et il se trouvait immobilisé sur une croix.

L’important, il fut sauvé en se repentant et en invitant Jésus dans sa vie. Il l’a fait, et vous, l’avez-vous fait ?

Faites le maintenant, demain pourra être trop tard.

5. Ses conséquences

Outre le but de la nouvelle naissance, elle a des conséquences dans ce monde présent car la vie éternelle commence ici-bas et sera parfaite lorsque nous aurons quitté nos corps mortels de péché et que nous aurons revêtus l’immortalité et l’incorruptibilité (1 Cor 15:53).

La nouvelle naissance a plusieurs répercussions sur notre vie présente, mais nous n’en citerons que cinq:

  • Nous devenons le temple du Saint –Esprit (1 cor 6:19)

Du moment où nous sommes nés de l’Esprit, l’Esprit Saint prend possession de notre corps, et nous amène désormais à nous conduire comme Dieu veut.

  • Elle nous fait marcher en nouveauté de vie (Rom 6:4)

 Notre ancienne nature ayant été crucifiée avec Christ, désormais c'est Christ qui vit en nous et si Christ vit en nous, c'est qu'il vit sa vie et son caractère en nous par voie de conséquence cela devient de plus en plus visible en nous au fur et à mesure que nous nous consacrons à lui et que nous faisons de lui le Seigneur de notre vie. C'est ainsi que le caractère de Jésus-Christ qui n'est autre que le fruit de l'Esprit (Galates 5:22) se manifeste de plus en plus dans notre vie de tous les jours ainsi donc nous marchons en nouveauté de vie.   (2 Cor 5:17, Romains 6:4).

  • Elle nous donne le pourvoir de vaincre le péché (1 Jean 3:9)

Notre ancienne nature nous entraîne toujours à pécher, à moins d’être né de nouveau, nous demeurons esclaves du péché (Rom 7: 14,25). Étant né de nouveau, c'est-à-dire ayant reçu la semence de Dieu (nouvelle nature), nous pouvons vaincre le péché, dans ce cas le péché ne domine plus sur nous néanmoins, nous pouvons quelques fois tomber dans le péché à cause de notre nature charnelle qui subsiste encore en nous.
Toutefois nous sommes plus que vainqueurs par Jésus-Christ (Rom 8:37)

  • Elle nous protège des plans et attaques du diable (1 Jean 5:18; 1 Jean 4:4)

Le péché donne accès au diable. (Éphésiens 4:27)
Le sang de Jésus nous purifie de tout péché. (1jean 1:7)
Ainsi donc, le diable n’a plus de pouvoir sur nous.
Par ailleurs, étant devenu enfant de Dieu, nous vivons désormais sous la protection de notre père céleste.

  • Elle nous fait mener une vie dirigée par Dieu (Romains 8:28)

Dans la vie d’un enfant de Dieu, rien n’est le produit du hasard, la malchance pour lui n’existe pas car son Père céleste a désormais les yeux sur lui et est au contrôle de toutes choses dans sa vie. Tout ce qui lui arrive même les épreuves et les situations les plus difficiles concourent merveilleusement à son bien.

Conclusion
Si vous n'avez pas encore accepté Jésus Christ dans votre vie comme sauveur, sachez malgré l'amour de Dieu que l'enfer vous est réservé car, c'est votre décision de l'accepter ou de le rejeter qui affectera votre destinée.
Mais vous pouvez en échapper si vous le voulez de tout votre cœur ; vous devez vous repentir et l’inviter dans votre cœur ainsi, il vous sauvera. Voici une suggestion de prière, faites-le sincèrement et de tout votre cœur:
Seigneur Jésus en ce jour, je te confesse mes péchés, je regrette toute ma vie passée sans toi. Tu connais tous mes péchés et je te les apporte (citez-les).
Seigneur Jésus tu serais juste si tu me punissais pour ces péchés mais parce que tu dis à tous ceux qui sont fatigués et chargés de venir à toi, me voici, pardonne-moi et rend moi pur par ton sang versé à la croix pour moi, je ne veux plus vivre dans ces péchés.
Viens je t’invite maintenant dans ma vie, dirige moi afin que désormais je vive comme tu veux, viens vivre ta vie en moi car sans toi, je ne peux rien faire.
Merci parce que tu m’écoutes et que tu le feras par ta grâce.
Amen!!!

Si vous avez fait sincèrement de tout cœur fait cette prière, vous êtes devenu(e) enfant de Dieu et vous pouvez être sur dès cet instant que Jésus habite en vous.

                        Que Dieu vous bénisse !

Par contre si vous avez déjà reçu Jésus dans votre vie, vous êtes né de nouveau, vous êtes enfant de Dieu, vous avez la vie éternelle, toutes les bénédictions étudiées dans cette leçon sont votre partage.
Mais ne demeurez pas là, il y a un prochain pas à faire mais ce pas ne se fait pas en un instant, c’est pour toute la vie, c’est jour après jour :

  • Vous devez jour après jour apprendre à donner volontairement votre vie au service de celui qui a sacrifié la sienne à la croix pour vous. (Rom 12: 1)
  • Lisez chaque jour la parole de Dieu (la bible) et obéissez-y, Elle est une lumière sur notre chemin et la nourriture pour notre âme. Lorsque vous lisez la parole, demandez à Dieu de vous guider et de vous   enseigner par son Saint Esprit.  .
  • Parlez à Dieu chaque jour par la prière, exposez tous vos besoins, toutes vos difficultés, vos soucis, vos faiblesses. Demandez aussi pour d’autres personnes.
  • Si vous tombez dans le péché, confessez le rapidement à Dieu et demandez lui pardon.

Puisque vous avez compris l’importance de la nouvelle naissance, parlez-en à d’autres, invitez les à venir à Christ.

                   L’assurance du salut

Nous ne saurions terminer cette leçon sans parler du moins en partie de l’assurance du salut du croyant.
«Salut» vient du verbe «sauver» et signifie encore «délivrance», si vous êtes né de nouveau, cela signifie donc que vous êtes sauvé, vous avez la vie éternelle.
Sauvé de quoi ?
De l’enfer, de la colère et du jugement de Dieu. Dès l’instant que vous invitez Jésus dans votre cœur, croyez qu’il est désormais avec vous et en vous. Le problème est que beaucoup s’attendent à voir ou à ressentir des signes particuliers. Ce ne sont pas les signes qui attestent de la réalité de notre salut mais la parole de Dieu: «Celui qui croit au fils a la vie éternelle» Jean 3:36

Croyez-vous ? Eh bien vous avez la vie éternelle !

Qu'en est-il lorsque je tombe dans le péché ?

Lorsque vous tomber dans le péché, vous ne cessez pas d'être enfant de Dieu, Dieu ne cesse pas de vous aimer, mais plutôt, il est attristé pas le péché, parce que Dieu ne supporte pas le péché, la communion entre lui et vous est rompue (vos prières par exemple ne sont plus exaucées) jusqu’à ce que vous confessez et abandonnez ce péché alors la communion Père fils renaît.

«Il faut que vous naissiez de Nouveau»

Etes-vous né(e) de nouveau?

Si  non

Qu’attendez-vous?

Tous les passages cités sont tirés de la Bible version LOUIS SEGOND révisée.