Le Cameroun Camfaith

ANNUAIRE DES HOMMES DE DIEU DU CAMEROUN
Déjà membre ? Mot de passe (oublié ?)


Apôtre Emmanuel Oho Mbang


L’Apôtre Emmanuel OHO dont toute la communauté chrétienne du Cameroun célèbre la reconnaissance en cette date historique du 02 Mai 2010 est né de nouveau en 1986.

 Dès lors, prince du Christ, il fit ses premiers pas à bonds de géant dans l’œuvre de Dieu, par une légendaire autopsie de la condition humaine, pleine de mystères et de misères de tous acabits. Plein de vigueur par une jeunesse que personne ne put mépriser, dévoré par le zèle de l’évangile, il entre au Ministère en 1990 pour mener le leadership. Il sera tour à tour Responsable des Jeunes, Secrétaire Paroissial dans le Ministère de l’Alliance de Dieu dont le Rvd. Kenneth Brown est l’Apôtre. Par un engagement réel et d’une volonté émouvante, il a voulu creuser dans les confins de l’existence humaine dans ce monde à commotion plein de chambardements, démoli à coup d’orgueil et de convoitise par la cupidité effrénée des hommes aux élans frisant la paranoïa. Par ses œuvres délicatement humaines et spirituelles, il a fait siens les déclarations prophétiques de Esaïe 61 dont la grâce du Seigneur qu’il sert et aime de tout son cœur, de toute son âme et de tout son esprit, permettra de traduire dans les faits. Dès lors, parce que connaissant son monde à fond et sachant où il va, en véritable défenseur des causes spirituelles, il veut remédier à la finitude et décrypter la race humaine de toutes scories, à l’instar de Pierre répondant positivement à l’appel de Jésus lui donnant de paître ses brebis.

 En outre, cet homme de Dieu réveillé et révolté en mal d’instruction, d’éducation, de délivrance et de guérison des masses sous l’inspiration du Christ, a marché plus loin et plus vite que les autres dans ce monde où l’homme, seule créature de Dieu semblable à Lui, fruit de ses mains, tient si peu de place à son frère qu’il est si prêt à brader l’existence pour s’enrichir.

 Ainsi, de 1994 à 2010, son parcours dans le corps du Christ aura été des plus édifiants. Démarrant comme interprète, traducteur, prédicateur, il crée un groupe de jeunes du nom hautement évocateur de « Moissonneurs du Christ », implante les groupes bibliques à l’aide des frères au Lycée Polyvalent de Bonabéri, au Lycée d’Oyack et au Collège Alfred Saker. Avec d’autres jeunes leaders, il regroupe les jeunes autour de la « Jeunesse pour Christ », mamelle nourricière des centres de formation biblique de Douala dirigés par le Rvd. Hall Rahman, lance la première convention des jeunes sous le label « Jeunesse enflamée », met sur pied à l’aide des missionnaires américains le « Ministers Aflame », coordonné par le Centre Biblique de Douala, engage dès 1996 les implantations des églises locales, encadre la « Mission de la Fidélité de Dieu », le groupe de louange « AIM », le « Cœur des Lévites » et  fonde le groupe d’évangélisation « Les Vainqueurs » qui va desservir les églises locales de Douala et du Cameroun à savoir : l’Assemblée des Temoins de Christ, Faith Bible Center, EMAD, la Vraie Eglise de Dieu, Frontière Globale, pour ne citer que celles-ci.

 En 1997, il participe en qualité du plus jeune implanteur d’églises locales à la première convention des églises de réveil à la Maison du Parti de Bonanjo, animée par le prophète YETNA et les feux Apôtres Dje Obaker et Zack Fomun, convention qui a vu la reconnaissance apostolique de l’Apôtre Potbang Josué.

 En 1998, il lance les grandes nuits de prière dénommées « Hosana Nights » et se fait recruter comme premier employé sur le plan national à la Ligue Biblique d’abord comme traducteur, puis interprète, ensuite Secrétaire et enfin Directeur Administratif et Financier pour démissionner en 2001 et créer à cette époque, la Ligue des Missions aujourd’hui gérée par la MEVIPAC.

 En 2002, par son génie créateur, il obtient le premier prix national de l’invention avec le jeu biblique «  La fin des Temps », jeu homologué par tous les théologiens de la FEMEC au siège de l’UEBC à Bonalembé – Douala, et crée dans la même année, l’émission radiophonique « Controverse » avec radio Bonne Nouvelle pour décrier les dessous de l’église au Cameroun.

 En 2003, il est le Pasteur pionnier fondateur de la Mission Baptiste du Sanctuaire du Cameroun, organisation missionnaire parrainée par l’Union Baptiste Camerounaise fondée par le Pasteur Missionnaire Chirabert MOEN KOBA. Au demeurant, son témoignage en 2010 ne tient plus sur des pages, mais sur toute une vie. 







Liste des Serviteurs

Abanga Onana

ABEGA BAFOUNEK Pascal

AFUGBU DANIEL

AGOA BESSALA RAPHAEL

Andegue Atangana Pie

AOUTAKSA BOUBA Christian

Becquet Christian

BETSEN à MOUNGAM Paul

BITECK DE BONG Esaïe

BOTAGANG PATRICK

BOUWA DZEAKOU ALAIN

camegueu frederic

CHOUBEU Andre

Choubeu Eric

Diboue Charles

Diwo Martin

DJANAL RAPHAEL

Djaoue Simon

EFFA Joël

Ekwalla Moussi Emmanuel

Essaka daniel maurice

EWANA POUHE Adolphe

Franck BONDOL

GODIYA Yves Charly

Hiol Eboa Hans Dieudonné

Kouayep Roboam

KOUM Emmanuel

Lewath Sadjo Arnaude

Mandessi Théophile

Matjaba Guillaume

Mbongo Dikongue Pipa

MEKOULOU Michel Enoch

Mendjoundo Daniel

MEYO NLOM ETIENNE

Mezatio Tsiguia David

Mougnol Emmanuel

MUNTEKA NDITEWOH Nehemiah

N. Sandjo Guy Bertrand

NANA NOUYEP Alain

Naoussi Guyom

Ndabove Elvis mama

Ndeh Dieudonné

Ndifor Godwin

NDOKI ERICK

NDONGO Olivier

NDONGO OWONA Modeste

NDONGO OWONA Modeste

Ndoung Christian

NGANDJEU Aimé Casimir

Ngatchou Happi Rostand

Ngoïta Prince Elisée

NGOH Noel

Nguidjol Joseph

NKONGHO Success

Nkwetta Lelinu Aloys

NZOUANGO Ernest

Oho Mbang Emmanuel

Okon Jean-Louis

ONDOA B. Richard

Ondoua Georges

Pouche Jackson

Pouth Yves

SEM Moïse

Tchatchou Charles

TCHIDJE FRANCOIS

Toto Likusa Louis

Tsamo Herve

Watouo Achile Simplice

YANZE FRANCOIS

YAWE SIMON

YOMSI Maurice

YOUTEN LEOPOLD H.

zingue afanda nicolas