Le Cameroun Camfaith

ACTUALITÉS & ARTICLES


Opération Ninive : Ne pas baisser les bras, des vies ont besoin de Christ !

254 vues

publié le 07/06/2019 à 18:37


OPERATION NINIVE (saturer le monde avec l’évangile)

RAPPORT DE MISSION NDOGBANGUENGUE DU 26-31 MAI 19

  • Par le Pasteur Yomsi Maurice
  • Tel : +237 675 177 554/ +237 697 551 898

La mission, notre passion



 

INTRODUCTION

Béni soit notre Dieu, le Maitre de la moisson, capable d’accomplir, seul, son œuvre dans la vie de ses brebis ; mais qui se choisit des faibles hommes pour faire  avancer son royaume sur la terre.

Alors que le spectre des difficultés de la dernière missions planait encore dans nos cœurs, nous ne avons combien nous avons plusieurs fois voulu annuler la mission Ndogbanguengue. Mais par les efficaces encouragements de nos frères et partenaires, nous avons pu reprendre courage et décider de faire cette mission.

Plusieurs complications nous ont fait peur lors de la préparation à cette mission. Voulant éviter toute sorte de résistance due à notre fait, nous avons écrit la déclaration de manifestations publiques adressée au Sous-Préfet de Yabassi le 13 Mai. N’ayant reçu aucune réponse de cette autorité administrative, nous avons envoyé un membre de notre équipe à Yabassi avec une autre demande d’autorisation, le 22 Mai mais malheureusement, le Sous-Préfet n’était plus dans sa circonscription administrative. Sa secrétaire nous a dits que son retour n’était prévu que le 27 Mai. Nous étions dépassés. Nous nous sommes engagés à aller en mission uniquement avec la décharge de notre demande.

La veille de notre départ, en essayant nos appareils, notre groupe électrogène n’a pas pu supporter ne serait-ce que la capacité du vidéo projecteur. Nous avons décidé de louer un autre groupe électrogène.

 

I. NDOGBANGUENGUE

Ndogbanguengue est un village du département du Nkam, dans l’Arrondissement de Yabassi. Il est composé de deux regroupements de la population, la distance les séparant étant d’environ 20 kilomètres.

 

 

II. LA MISSION AU PREMIER CAMPEMENT

  1. Le logement

En arrivant à ce premier campement, nous n’avions aucune idée du lieu où nous devrions garder nos appareils et dormir. Nous n’avions aucun contact. Lorsque le véhicule qui nous a transportés nous a laissé, nous sommes directement montés vers la première maison qui était devant nous. Le monsieur qui y habite est venu, et la sœur qui était avec nous lui a dit que nous sommes venus faire une campagne d’évangélisation. Ce dernier a entendu « campagne de vaccination ». Il nous a demandés d’attendre jusqu’à ce qu’il ait rencontré le chef du village.

Revenu de la maison, du chef, il est venu me saluer et il m’a appelé « Docteur ». Sans me laisser digérer ce nouveau nom, il s’est mis à me présenter ses problèmes de santé physique, me demandant si je pouvais le consulter et l’aider. C’est là que je me présente comme pasteur, et lui ai dit que nous étions chez eux pour la bonne nouvelle. Surpris, il m’a dit qu’il croyait que nous étions là pour une campagne de vaccination. C’est d’ailleurs sous cet angle qu’il a parlé de nous au chef.

 

 

  1. La rencontre du chef du village

Pendant que le chef s’attendait à recevoir les médecins, il était désagréablement surpris d’entendre que nous étions des pasteurs, venus pour annoncer la bonne nouvelle du royaume de Dieu. Nous avons déjà rencontré plusieurs chefs dans le cadre de notre travail missionnaire, mais jamais on en a vu un chef aussi froid envers nous. C’est à peine s’il a même voulu converser avec nous. J’étais convaincu que le chef devait nous renvoyer sans nous laisser travailler dans ce village. Ce sentiment était partagé de toute l’équipe.

Grâce soit rendue au Père par Jésus Christ qui a opéré un grand miracle. Le chef a subitement changé d’attitude. Il a accepté que nous projetions le film dans sa cour, et nous a donnés l’autorisation de sensibiliser les populations ; il mit ses bancs à notre disposition, il s’est proposé de garder nos appareils chez lui, …

Apres cette longue causerie, nous avons rejoint le lieu où nous devrions nous reposer

Gloire à Dieu pour ces moments de repos qui nous ont permis de faire l’œuvre avec beaucoup de force.

 

  1. L’évangélisation

 

A. Le premier jour

Pour éviter les conditions climatiques défavorables à une projection en plein air, le chef nous a proposé de faire la projection dans son bar. Il a fermé ce bar, et n’a fait aucune vente pendant toute soirée. C’était encore un autre miracle.

Plusieurs personnes sont venues à la projection.

 Nous avons axé notre prédication sur l’œuvre de la croix, la propitiation (l’œuvre de Jésus à la croix par laquelle Dieu dévie sa colère des pécheurs à son fils, si ces derniers choisissent de l’accepter comme leur sauveur), et l’expiation (l’œuvre de Jésus à la croix par laquelle Dieu efface les actes donc les ordonnances condamnaient les pécheurs, juste par la foi en son Fils comme le sauveur qui a versé son sang pour le pardon et la rémission des péchés). Une trentaine de personnes se sont engagées à suivre le Seigneur Jésus après la prédication.

 

B. Le deuxième jour

Après le temps passé auprès du Roi des rois, nous sommes allés à cuisine pour se rassurer que nos ventres ne seront pas vide le soir.

 A peine avons-nous finit que les personnes désirant mieux connaitre Dieu sont venues vers nous pour des conseils.

Vers midi, le chef du village dans une divine magnanimité nous a offerts un repas que nous avons pris copieusement dans une action de grâce émanant des cœurs reconnaissants de l’action de Dieu.

 

Le soir nous sommes allés à la piscine (version village). C’était génial et très merveilleux de se laver dans cette piscine naturelle, au cœur de la forêt.

Nous nous sommes retrouvés au même lieu que le jour précédant. Plusieurs personnes ont assisté à la projection. Nous avons précisé après avoir prêché, que seuls ceux qui ne s’étaient pas manifestés la veille pouvaient le faire. vingt nouvelles personnes se sont engagées à suivre Jésus comme leur Seigneur, seul capable de changer leurs vies.

 

 

 

 

III. LA MISSION AU DEUXIEME CAMPEMENT

 

  1. Le premier jour

Avant de nous embarquer sur les motos qui devaient nous transporter du premier campement au deuxième, nous sommes allés remercier le chef, et prier avec lui. C’est au travers de lui que nous avons compris ce que Dieu a accompli dans ce campement. En effet, par la bouche du chef, nous avons appris que les populations ont été tellement impactées. Le chef lui-même nous a suppliés de revenir au moins une fois chaque mois pour les nourrir de la parole de Dieu. Il a même dit qu’il est prêt à nous offrir un terrain pour la construction de l’église dans ce regroupement qui n’a jamais eu d’église.

Nous étions défiés, et ne savions quoi lui répondre, sachant le coût qu’une telle action devrait avoir. Nous lui avons dit que nous sommes si heureux d’écouter sa doléance, et que nous verrons ce qu’il faut faire. Il nous a donnés trois principaux sujets de prière :

  • Il veut changer (il veut que Dieu l’aide à vivre la vie qui le glorifie)
  • Il veut le fruit des entrailles de sa femme
  • Il veut le développement de son village (l’école, centre de santé…)

Après avoir prié pour lui, nous avons pris la route. Dès notre arrivée, nous avons été reçus dans la maison de la tante d’une sœur en Christ. Contrairement au premier regroupement, ici, les concessions sont dispersées les unes des autres. Un petit regroupement de trois maisons par-ci, et un autre par-là, séparé par une distance entre un et quatre kilomètres.

Cette situation des maisons nous a un peu déstabilisés. Que faire pour qu’une bonne partie de la population assiste à nos projections ? Nous nous sommes donnés de nous installer au milieu de ce regroupement et d’essayer d’inviter les autres concessions.

 

Jusqu’à 19 heures, nous croyons que nous n’aurions pas cinq personnes. Par la grâce de Dieu, plusieurs ont assisté

Après la prédication de l’évangile, 15 personnes se sont engagée de suivre le Seigneur.

 

 

  1. Le deuxième jour

Contrairement au premier jour, plusieurs personnes comme on pouvait attendre ne sont pas venues tout prêt de notre écran.

La prédication a été axée sur Jésus, le restaurateur de la paix dans la famille. Nous les avons aidé à comprendre que la paix dans la famille tire sa source de la paix dans le cœur que seul Jésus pouvait apporter dans la vie de celui ou celle qui croit en lui comme le Fils de Dieu qui est mort et ressuscité pour le salut de son âme. Huit personnes se sont engagé à inviter Jésus dans leur comme leur Seigneur et Sauveur personnel.

 

A la fin, plusieurs personnes ont émis leur désir de partager leurs problèmes. Deux d’entre elles sont venues avec le désir de savoir ce qu’il faut faire pour être sauvé. Ces deux ont encore prié avec moi pour le pardon de leurs péchés et le salut de leurs âmes. Tel a été le cas de Franc ci-dessus.

Le lendemain, alors que nous étions de nous préparer pour rentrer, la maman qui nous a accueillis nous a fait beaucoup de peine. Alors qu’elle nous remerciait d’avoir passé ce temps et apporté la parole de Dieu chez elle qui est veuve, elle s’est mise à couler les larmes de joie. Très émus par ce geste, nous ne savions plus s’il fallait rentrer ou pas.

Une autre maman est venue nous supplier de prier pour elle et pour sa maison. Cela a été une autre occasion de prêcher l’évangile.

 

 

CONCLUSION

Bénissons le Seigneur pour la grâce qu’il nous a accordée dans cette mission.

  1. Pour la protection et la sécurité
  2. Pour le logement
  3. Pour le salut des âmes
  4. Pour le Chef du premier campement et son désir de voir les cultes commencés dans son village

Prions pour :

  1. L’établissement et l’équipement dans la foi de tous ceux qui se sont engagés à suivre le Seigneur
  2. Pour que les cultes commencent au premier Campement dès ce mois de Juin
  3. Prions que le Seigneur pourvoit financièrement pour la réalisation de ces cultes
  4. Prions que ces cultes aboutissement à une implantation d’une église dans ce village

Ce précieux travail missionnaire dans ce village a été possible grâce à votre soutien matériel, spirituel, et/ou financier. Nous sommes fiers de vous avoir comme partenaire dans ces missions. Notre prochaine mission aura certainement lieu à Ngaoundal à la dernière semaine de Juin. Si le Seigneur n’est pas de retour, nous serons très heureux de vous compter parmi nous dans cette mission.

Que le Seigneur vous bénisse !

La mission, notre passion.

 

Pour Camfaith,

Pasteur Yomsi Maurice.

camfaith.org / camfaith.info





DERNIÈRES DÉPÊCHES

Voir d'autres...

Nous Suivre...

image image image

Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute.

1 Jean 5:14 LSG

CAMFAITH TV